lundi 17 juin 2013

"CE QUE JE PENSE DU "BLOGGING" CAMEROUNAIS"

L'activité de bloguer restera une simple passion tant que les blogueurs camerounais eux même ne feront rien pour la professionnaliser et sortir de la perception collective camerounaise, qui considère, qu'il s'agit simplement de quelques mordus de lettres écrivant des articles pour passer le temps. Ailleurs, bloguer nourrit son homme et c'est tout un ensemble de techniques mises en place pour que cela devienne plus qu'une simple passion. C'est désormais légion, le blog est une alternative crédible au #journalisme, dans la mesure ou il survole tous les codes et restrictions qu'impose la fonction journalistique. Il ouvre une perspective plus qu'intéressante à la prise de parole libre, parfois engagée ou plus légère, mais non moins crédible. C'est une démocratie en action, celle qui interpelle le citoyen avec un regard neutre mais toujours différent. Sa crédibilité n'est donc point le problème même quand l'activité commence par porté du fruit. Parce que oui je le dis. il y'a rien de mal à gagner de l'argent à travers son blog, bien au contraire. Et ceux qui se place en pourfendeur de cette vision, devrait demander aux responsables d'ONG ou d'associations de ne plus avoir des salariés rémunérés ou de ne pas se rémunérer eux même. C'est ridicule.

C'est donc clair que cette activité sera de plus en plus crédible dans quelques années en Afrique. Et pour qu' au Cameroun la perception change, il faut que ceux qui s'y adonn
ent, prennent leurs responsabilité et produise plus qu'un contenu de qualité.

En effet, que font réellement les blogueurs camerounais pour sortir de cet impasse? quelles activés et initiative sont menées? quels blogs sortent réellement du lot en terme de contenue pertinent, de stratégies pour la promotion des blogs, modèles économiques pour gagner de l'argent ? j'ai bien peur qu'une page et un groupe#Facebook ne soit point suffisant pour donner réellement une impulsion au "blogging" camerounais. Il est trop facile je pense d'accuser les annonceurs d'ignorer les blogs ou les critiques de ne rien comprendre à l'activité. Si l'on veut considérer Le "blogging" comme une activité mercantile, elle se doit de répondre à la loi de l'offre et de la demande. Mais alors, qu'offrent réellement le blogueur camerounais qui nécessite que le statut change et que les annonceurs commencent par s'intéresser?

Il faut arrêter de se voiler la face. On ne peut pas associer à l'amateurisme à certaines revendications. c'est tourner continuellement en rond, ce qui ma foi tant à caractériser le "blogging" au #Cameroun.

@B.BOEP
#Team237 #Cmr #Blog 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire